Histoire du club

Tout a commencé le 25 février 1924, avec le Président fondateur René (...)

Depuis, le Rotary Club de Nice a évolué. Découvrez notre histoire.   Lire

Vie du club

Nos réunions statutaires :

Dîner du Rotary Club de Nice ce 14 novembre 2017, avec la présence de (...)   Lire

Actions du club

Les actions du Rotary Club de Nice.

Le 5 novembre 2017 2017 a eu lieu le 21ème tournoi de Golf du Rotary (...)   Lire

Accueil du site > Histoire du club > 1937 : Nice accueille la première convention en (...)

1937 : Nice accueille la première convention en France

1937 : Nice accueille la première convention en France

1937 : Nice accueille la première convention en France

6-11 juin

Le 3 septembre 1936, une annonce officielle établit que la vingt-huitième Convention annuelle du Rotary, la sixième qui se passe hors des frontières des États-Unis d’Amérique et la première en France, aura lieu à Nice du 6 au 11 juin 1937. Près de 6 000 rotariens représentant 70 nations seront accueillis chaleureusement par le Rotary Club de Nice ainsi que par l’ensemble des Niçois et des Niçoises.

Cette Convention fut un grand succès, grâce notamment à la volonté et à l’investissement de nombreux rotariens. Tout d’abord les membres du Club, en la personne du président, le Dr Guillaume, et de Charles Jourdan-Gassin, président du Comité exécutif chargé de l’organisation de cette réception qui œuvre depuis le début de l’année 1937. Le député maire de Nice, Jean Médecin, est lui aussi un acteur important de la réussite de cette Convention. Par son dévouement, la mise à disposition des infrastructures de la ville de Nice et de ses autres moyens, il contribue également à son bon déroulement.

Le 1er juin, il lance un appel à la population niçoise dans la presse locale, appel qui sera réitéré le 6 juin, il y exprime son intérêt :

« C’est pour notre ville un évènement d’exceptionnelle importance… Dans un accueil digne de sa réputation de haute courtoisie, notre population offrira l’hommage de sa sympathie et de sa gratitude à ses hôtes étrangers qui ont choisi le sol de France et de la ville de Nice pour le siège de leurs travaux ».

Deux faits majeurs marqueront cette réunion. Le premier fut l’élection de Maurice Duperrey à la présidence du Rotary International. Il reste à ce jour le seul français président du Rotary International. Le second, certainement le plus important, fut la venue du président de la République française, Albert Lebrun, pour en présider les assises. La présence du plus haut dignitaire de l’État français viendra amplifier l’intérêt de cette Convention.

M. ER Ed Johnson, le président du Congrès Mondial du Rotary, affirme dans le Petit Niçois du 25 mai 1937 : « je crois fermement que le Congrès Mondial du Rotary 1937 sera le plus merveilleux que j ai vu jusqu’ici. J’ai été très agréablement surpris par le fait de voir le parfait travail du Comité exécutif de la convention. Lorsqu’avec les membres du board nous avons préféré Nice à Londres Amsterdam et Lausanne, nous étions persuadés que la capitale de la Côte d’Azur saurait accueillir les rotariens avec toute la grâce et tout le charme dont on parle aux quatre coins du monde »

Ornementation de la ville de Nice

Afin d’accueillir, la 28 ème Convention et la venue du président de la République, la ville de Nice se métamorphose. Cela se traduit par un embellissement des façades des immeubles qui s’ornent de bannières tricolores. De longues oriflammes tombent du toit jusqu’à la terre, partout les magasins décorent leurs vitrines des emblèmes du Rotary.

La Gare est elle aussi richement décorée par des flots de drapeaux tricolores. Les quais ont été ornés de plantes vertes et de bannières. Les voutes et trottoirs sont parés de grands écussons aux couleurs nationales. Sur l’avenue Jean Médecin, des faisceaux de drapeaux de toutes les nations rotariennes y sont placés. De longues draperies tricolores sont harmonieusement disposées formant une voute au dessus de l’avenue. Sur la place Masséna, on érige un bel arc de triomphe tout blanc surmonté d’un aigle géant qui domine une immense roue rotarienne. À l’entrée du jardin Albert 1er, un motif décoratif donne l’aspect d’une porte monumentale.

Réception

Par train, à la gare  : les hôtes sont accueillis dans un salon spécialement décoré de fleurs. La fanfare du 22 eme BCA jouera son répertoire à chaque arrivée de train et de jeunes niçoises offriront des bouquets aux épouses des rotariens.

Par la mer, à Villefranche sur Mer : deux transatlantiques arriveront le samedi 5 juin. La circulation sera fermée dans Villefranche afin de permettre aux 25 cars et 20 camions transportant les rotariens et leurs bagages de gagner facilement la route nationale. Les passagers seront accueillis par la fanfare du 24 BCA.

Par la route : deux grands arcs de triomphe sont élevés à la Californie et au Mont Boron où des bureaux de réceptions indiqueront les hôtels aux rotariens.

Lieux

Différents lieux ont été choisis pour le déroulement des séances de travail et les manifestations festives. Tout d’abord, le Casino municipal est le lieu où se tiendront les séances de travail des congressistes. Ces séances seront radiodiffusées. Le Casino de la Jetée reçoit la Maison de l’amitié. C’est ici que les rotariens et leur famille peuvent se retrouver et avoir tous les renseignements désirés. Un salon est spécialement réservé pour les épouses. De plus, un bureau de poste est ouvert de jour comme de nuit dans le hall, 22 postes télégraphiques sont mis à la disposition des rotariens ainsi que 3 cabines téléphoniques pour la presse. Près de 4000 lettres et 700 télégrammes par jour sont envoyés. Le Palais de la méditerranée et le Rhul recevront les grandes manifestations, galas et autres diners.

Des programmes de divertissement extraordinaires

Les rotariens venus à Nice pour la 28 eme Convention Internationale emporteront de Nice un souvenir baigné de représentations grandioses et de visions féériques.

Ces derniers ont commencé dès le jour de l’ouverture, le dimanche 6 juin, de la Convention avec le banquet du président de la République dans les salons de l’hôtel Ruhl où près de 900 personnes seront conviées. Il s’en suit un feu d’artifice sur le quai des États-Unis à 22 h 15 puis par un concert à la Maison de l’Amitié.

Une Garden-party, le lundi soir, dans les jardins du roi Albert 1er est spécialement réservé aux rotariens. Il a fallu des milliers d’ampoules de nombreux projecteurs (17 km de fils) afin d’illuminer le jardin. Trois podiums sont construits pour la représentation de groupes folkloriques comme Nissa la Bella, des ballets dansés par les artistes de l’Opéra, et surtout pour l’ode Triomphale, allégorie chorégraphique évocatrice des gloires républicaines françaises réunissant 200 danseuses et ballerines.

Cette Garden-party s’annonce comme l’événement artistique le plus considérable qui eut été réalisé sur la Côte d’Azur.

Le mardi 8 juin en fin d’après-midi a lieu la Bataille des fleurs, spectacle plein de couleur auquel des centaines de personnes ont pris part. Près de 150 voitures défilèrent pendant 2 h sous les applaudissements d’une foule enthousiaste. De nombreux Rotary Club comme ceux de San Francisco, Paris, Vienne… eurent leur char. Le soir un bal en l’honneur du président du Rotary International, est donné dans le hall du casino Municipal où quatre orchestres de jazz se relaieront.

Le mercredi 9 juin, à 18 h une cérémonie est célébrée au monument aux morts. Une délégation rotarienne s’incline devant la dalle commémorative puis M. Will R. Manier, président du Rotary International pour l’année 1936-37, déposera une gerbe de fleurs au pied du monument.

Le lendemain, le CORSO BLANC a été un véritable émerveillement. Une parade de voitures merveilleusement embellies desquelles on jette des confettis sur une foule uniformément vêtue de blanc

Sports

Les rotariens pourront pratiquer leur sport. Pour les joueurs de golf, une compétition spéciale sera organisée par le club de St Véran grâce à l’amabilité du Baron de Bellet. Les amateurs de tennis utiliseront les courts du Nice Lawn Club qui leur seront mis à leur disposition. Bien d’autres manifestations sportives s’ajouteront à ses dernières comme un meeting aérien ou encore la régate du Rotary.

Les dîners internationaux

Dans un contexte politique international difficile et par un souci de rapprochement entre les rotariens, deux banquets vont réunir, d’une part, les rotariens français et allemands et d’autres parts, les rotariens italiens et français.

Le banquet franco-allemand  : Le mercredi 9 juin eut lieu à 12 h 30, un grand banquet de près de 400 couverts au Négresco. Maurice Duperrey gouverneur général du Rotary Français (et futur président du Rotary International) prononce un discours en allemand soulignant l’échange de culture au cours de l’histoire entre la France et les pays de langues allemandes et insiste sur la nécessité de cultiver un patrimoine intellectuel et artistique commun. M. Schneiderhan gouverneur du 73e district comprenant l’Allemagne, L’Autriche et Dantzig fera une déclaration en français, sous le signe lui aussi du rapprochement franco-allemand.

Cette manifestation d’amitié internationale, si brillamment commencée, par le déjeuner franco-allemand devait se continuer le soir par un dîner franco-italien avec un même but la aussi de rapprocher les deux nations. Plus de 250 personnes étaient réunies pour ce dîner au Continental. À la table d’honneur était présent le Comte Visconti di Mondrone, gouverneur du district italien, le général Comte Ruggieri Laderchi, président du Rotary Club de San Remo, Maurice Duperrey qui vient d’être élu président du Rotary International etc. Le Comte Visconti di Mondrone y déclara2 : « Nous Italiens nous aimons cette grande nation qui est la France, notre sœur latine (…) Cette France immortelle, nous l’aimerons toujours. » Ce dîner sera réitéré le 11 juin, afin d’accentuer les relations entre rotariens français et italiens.

Portfolio

Carte de bienvenue Le Petit Niçois du 6 juin 1937 Le Petit Niçois du 7 juin 1937 L'Eclaireur du 5 juin 1937 idem L'Eclaireur du 6 juin 1937 L'Eclaireur du 9 juin 1937 Le cortège présidentiel 7 juin 1937 Idem Idem L'Eclaireur du 10 juin 1937 Comité exécutif, au centre Gassin Membres du Rotary Club de Nice en 1937 Présidents des commissions en 1937 Déclaration d'ouverture de la Convention par le président français Albert (...) Albert Lebrun et Jean Médecin Publicité dela compagnie maritime ITALIAN LINE Charles Jourdan-Gassin

Dîner du 9 janvier
Dîner à 20 heures précédé d’un comité directeur à 18 heures 30.

Lire la suite

Contactez le site du Rotary club de Nice. Vous (...)